Présidente de l’association Fayence Avenir

Edito France BECH



Habitants du Pays de Fayence, nous sommes tous conscients de l’avantage que nous avons de résider dans un territoire qui bénéficie de si nombreux atouts.

Notre cadre de vie globalement très préservé, la plaine ayant été par endroit quelque peu sacrifiée, la proximité de la mer, de la campagne, de la montagne, la disponibilité des services les plus utiles, une densité de population encore supportable, une nature magnifique font de nous tous, de véritables chanceux. C’est ce superbe territoire, source de fierté, que nous voulons à toute force préserver tout en accompagnant un développement maitrisé mais indispensable.

La Communauté de Communes régit de plus en plus de dossiers qui étaient auparavant dévolus aux mairies. Il est apparu important que face à cette entité, nous, habitants du Pays de Fayence, soyons actifs et réactifs. Nous créons donc un collectif de citoyens implantés dans plusieurs des 9 communes limitrophes.


Nous souhaitons nous impliquer dans la vie locale pour réfléchir aux problématiques du moment, pour analyser les grands dossiers d’aménagement de notre territoire, pour étudier les politiques de nos élus locaux et veiller à leur cohérence au bénéfice du Pays de Fayence.


Nous craignons que, parfois, les antagonismes entre communes ou entre élus éludent les priorités de notre collectivité. Nous avons la chance que les communes qui composent la Communauté de Communes du Pays de Fayence soient extrêmement homogènes économiquement, sociologiquement, socialement. Ce bassin de vie est une réelle opportunité pour y réaliser un développement harmonieux au bénéfice de tous ses habitants. Nous voulons être source de propositions et porter la voix de nos concitoyens afin de faire prendre en considération les aspirations de la population. Nous nous proposons d’être vigilants et de dénoncer toutes initiatives qui pourraient dégrader notre cadre de vie.


Échaudés par trop de dossiers que l’on nous a présentés comme « aboutissant sous peu » et très rapidement oubliés, nous voulons que les décideurs locaux se remémorent leurs engagements et les fassent aboutir


Rappelons-nous, en 1992, la fermeture du pont de Pré Claou pour cause de consolidation et l’obligation de passer par une piste forestière pour contourner le lac. Depuis 28 ans, nous attendons une solution pérenne pour désengorger le passage des 30 000 véhicules/jour sur la RD 562.


Rappelons-nous la pose sans suite de la 1ère pierre d’un lycée dont nos enfants attendent la construction depuis des années.

Autant de sujets cruciaux pour le développement de notre territoire pour lesquels nous voulons nous mobiliser, organiser une réflexion, des débats et voir aboutir des solutions concrètes.


Ce bulletin sera pour nous le support de nos, et de vos, réflexions. Support d’échanges il a pour seule ambition de faire réfléchir, d’informer la population, sans polémiquer sur des sujets primordiaux pour un développement harmonieux de notre territoire et pour un Mieux vivre ensemble.


Nous vous engageons à nous rejoindre nombreux en toute indépendance dans cette belle aventure.
115 vues0 commentaire