Fayence Avenir, contrat d’avenir !

Le 5 janvier dernier, le Premier Ministre Jean Castex s’est rendu à Toulon pour signer avec le Président de Région Renaud Muselier un contrat d’avenir pour un montant de 5,1 milliards d’Euros sur la période 2021-2027. Ce contrat financé à 50-50 par l’Etat et la Région prévoit le financement d’une série de projets hétéroclites tels que la rénovation de la gendarmerie de Grasse (5 M €), le système de chauffage du Campus de Valrose à l’Université de Nice (3 M €), un ascenseur à bateau à Marseille (27,4 M €), le réaménagement du port de la Tour Fondue à Hyères, - source Var Matin du 5 janvier 2021 – etc.


Et pour le Pays de Fayence : Rien


En interrogeant les élus, on apprend que l’absence de financement pour le pays de Fayence résulte du fait que ce contrat d’avenir a été élaboré dans des délais très courts et que le Pays de Fayence ne disposait pas de projet prêt à être financé.


Cette situation est évidemment regrettable mais il nous faut identifier d’urgence un vaste portefeuille de projets structurants pour le Pays de Fayence afin de s’assurer que lorsque de nouveaux financements seront disponibles ces projets pourront en bénéficier.

Essayons d’identifier ensemble quels pourraient être ces projets. Deux investissements viennent immédiatement à l’esprit : le lycée et la route d’accès supplémentaire. Ce sont des projets ambitieux et nos élus devraient s’entendre le plus tôt possible pour les faire aboutir.


Ensuite, il y a trois stations d’épuration qui sont en fin de vie et qu’il faut renouveler. Ce sont des investissements très important qui pourraient être aussi l’occasion de mettre en place des systèmes modernes avec production d’énergie par bio-gaz et récupération des eaux traités pour irrigation agricole.


Nos écoles primaires sont soient délabrées (Fayence) soit saturées (Callian) ce qui implique de nouveaux investissements, sans parler de travaux d’isolation visant une économie d’énergie.

Dans le domaine du tourisme, l’Euro vélo 8 qui traverse le Pays de Fayence est loin d’être complet. Un projet d’aménagement de la route et de plusieurs points relais (hébergement et restauration) pourrait dynamiser le tourisme.

Dans le domaine agricole, l’augmentation de la production notamment de maraîchage dépend des possibilités d’irrigation. Que ce soit à partir du lac de Saint Cassien, du lac de Méaux ou de l’eau traitée par les stations d’épuration, il sera nécessaire d’investir dans des conduites et des stations de pompage.


Enfin, en matière de production d’énergie, des investissements dans le photovoltaïque permettraient d’accroître le degré d’autonomie énergétique du Pays de Fayence.


Les habitants du Pays de Fayence sont dynamiques et entreprenants et attendent de leurs élus et de leurs équipes une nouvelle dynamique qui nous permettra de bénéficier des futurs plans de relance que l’Etat ne manquera pas de mettre en place pour ceux qui seront prêts.


La rédaction

85 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout